1976 04 23 Ange Bourse du Travail 01

Nous sommes le vendredi 23 avril 1976, à la Bourse du Travail : un an a déjà passé depuis l’excellent concert que Ange donna au même endroit, et ce soir, même si ma passion pour le groupe n’est plus ce qu’elle était, j’espère revivre les mêmes sensations fortes. Ce sera peine perdue…

Est-ce moi qui ai changé ? Je n’ai même pas acheté, et à peine écouté « Emile Jacotey », le dernier album du groupe, paru l’année dernière : il y a tant de musiques plus intéressantes, plus modernes, plus stimulantes à écouter en 1976, on sent que quelque chose se prépare dans la musique. Le Rock progressif me semble dépassé, et assez ennuyeux, pour tout dire… mais je comptais sur l’énergie théâtrale de Christian Descamps pour m’emporter une fois encore (Il faut dire aussi que je suis placé plus loin de la scène, moins exposé au jeu de scène spectaculaire de Descamps…).

Est-ce le groupe qui a changé ? Sans doute, puisque les morceaux du dernier album, qui occupent une bonne partie de la setlist, manquent clairement d’inspiration, de mélodies, de folie sans doute aussi. J’ai l’impression ce soir que le groupe est arrivé au terme de sa trajectoire, et qu’il est temps qu’il se réinvente.

Bon, tout n’est pas négatif quand même, la reprise de Brel, Ces gens-là, fonctionne toujours impeccablement. Et de temps en temps, Descamps semble retrouver un peu du jeu possédé qui me fascinait tant il y a encore si peu de temps…

En tous cas, je sors de la Bourse du Travail avec l’impression que, entre Ange et moi, c’est… fini ! Nous nous sommes – pourtant – tant aimés !

 

Les musiciens de Ange sur scène :

Christian Décamps – voix, claviers, guitare

Francis Décamps – claviers

Jean-Michel Brézovar – guitare

Daniel Haas – basse

Jean-Pierre Guichard - batterie

Note : la photo de Ange illustrant cette chronique est celle figurant sur l’album live « non officiel » enregistré le 20 février 1976 au Pavillon de Paris.