1976 04 29 Procol Harum Bourse du Travail 01

Conquistador : c’est l’un de mes titres préférés que Procol Harum joue quand je rentre dans la salle de la Bourse du Travail (où avec mon pote, on a encore pénétré clandestinement avec l’aide de son amie…). Super, ça me permet de rentrer tout de suite dans l’ambiance ! Gary Brooker est – bien entendu - au piano, il chante bien, le son est bon, avec ces dégoulinades d’orgue un peu excessives qui caractérisent quand même le groupe depuis A Whiter Shade of Pale… Un groupe qui rocke impeccablement, avec des solos de guitare de l’ami Mick Grabham qui enflamment tout ça comme j’aime : Bringing Home the Bacon, ça envoie, on est loin du rock progressif prétentieux et appliqué qui était encore à la mode il y a un an ou deux. Depuis “Grand Hotel”, MON album favori du groupe, que m’avait fait découvrir ma cousine alors que j’étais encore en pleine phase “Beatles uniquement”, celui qui m’a fait tomber amoureux de cette musique à la fois compliquée et pourtant très accrocheuse, j’avais envie de voir Procol sur scène. C’est chose faite ce soir. Dommage que nous soyons encore une fois trop éloignés de la scène – c’est l’inconvénient de devoir rentrer “en douce” une fois que tout le monde est là -, le plaisir en est un peu amoindri…

Bon, je ne connais pas les chansons plus récentes du groupe, donc il y a quand même des passages à vide pour moi ce soir, mais globalement je trouve le concert quasi grandiose, puissant et mélodique. La chanson Grand Hotel sera, logiquement pour moi, le plus beau moment de la soirée : « Tonight we sleep on silken sheets / We drink fine wine and eat rare meats / On Carousel and gambling stake / Our fortunes speed, and dissipate / It's candlelight and chandelier / It's silver plate and crystal clear / The nights we stay at Hotel Grand… », et puis ce break avec le passage au piano presque “classique” : tout simplement majestueux !

Bon, j’espère quand même revoir Procol Harum un jour dans de meilleures conditions, mais je suis complètement ravi par cette belle soirée. A la fois Rock et… décadente !

Les musiciens de Procol Harum sur scène :

Gary Brooker – vocals, piano

Mick Grabham – guitar

Alan Cartwright – bass

Chris Copping – organ

B. J. Wilson – drums, percussion

La photosde Procol Harum sur scène illustrant cet article a été prise lors du concert à Cologne (Rockpalast)