Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Play It Loud !!!! Le rock'n'roll, c'est fait pour la scène...
25 avril 2012

The Pogues - Jeudi 12 Juin 1986 - La Mutualité (Paris)

1986_06_The_Pogues_Mutualit__07« Impossible de ne pas aimer les Pogues, avec leurs chansons qui sacrifient joliment aux rituels du folklore celtique (biture comprise) tout en se lovant intelligemment dans les canons post-punks. Et puis, les Pogues ont la chance – ou la malchance, ça dépend des jours – d’avoir un leader charismatique et inimitable, Shane MacGowan, grand compositeur, grand chanteur et grand… buveur devant l’Eternel. Bref, on aime leur second disque, « Rum, Sodomy & The Lash », un album parfois véritablement enchanté, et de toute manière roboratif, mais ont craint forcément un peu l’épreuve du « live », surtout à la Mutualité, salle qui a déjà vu bien des excès…

1986_06_The_Pogues_Mutualit__08Les Pogues, avec au milieu – plus qu’à leur tête – Shane MacGowan, encore plus débris humain que les photos le laissaient présager, étaient donc de passage à la Mutualité ce 12 juin. Et leur public était au rendez-vous, au grand complet, des plus éructant des skinheads (« La bière, c’est comme mon frère ! ») aux plus babas des folkeux attendant la résurrection d’Alan Stivell ou de Lindisfarne… Tout cela finit par ne plus ressembler tout-à-fait à un « concert Rock », et c’est tant mieux… Malheureusement, ce fut aussi un peu moins excitant que sur disque, sans doute parce que Shane MacGowan avait trop à faire à boire, chanter (juste et bien, il est vrai, même dans son état avancé…) et tenir debout en même temps pour avoir encore de l’énergie à dispenser en bougeant... Heureusement, les spectateurs étaient finalement bien allumés, les meilleures chansons survivaient à leur interprétation chaotique (Dirty Old Town, deux fois…, Sally MacLennane, Waltzing Matilda), et Cait O’Riordan, Mme Costello, bien intéressante à regarder.

Ce set de 70 minutes, s’il n’atteint pas les hauteurs qu’un tel groupe avec un tel répertoire se devrait d’atteindre, aura en tout cas renouvelé notre foi en la musique irlandaise, la bière du même cru, et l’héritage punk. Pas si mal, non ? »

Photos de Jean-Pierre V. et de Philippe M., qu'ils en soient éternellement remerciés !


La setlist du concert de The Pogues :

The Sick Bed Of Cúchulainn (Rum, Sodomy & The Lash - 1985)

Streams Of Whiskey (Red Roses for Me - 1984)

Billy's Bones (Rum, Sodomy & The Lash - 1985)

Repeal Of The Licensing Laws

Transmetropolitan (Red Roses for Me - 1984)

The Old Main Drag (Rum, Sodomy & The Lash - 1985)

Dirty Old Town (Rum, Sodomy & The Lash - 1985)

Wild Cats Of Kilkenny (Rum, Sodomy & The Lash - 1985)

Sally MacLennane (Rum, Sodomy & The Lash - 1985)

I'm A Man You Don't Meet Every day (Cait O'Riordan vocals) (Rum, Sodomy & The Lash - 1985)

1986_06_The_Pogues_Mutualit__02Greenland Whale Fisheries (Red Roses for Me - 1984)

Dingle Regatta (Red Roses for Me - 1984)

The Body Of An American

Poor Paddy (Red Roses for Me - 1984)

Waxie's Dargle (Red Roses for Me - 1984)

Haunted (Cait O'Riordan vocals)

The Band Played Waltzing Matilda (Rum, Sodomy & The Lash - 1985)

Jesse James (Spider Stacy vocals) (Rum, Sodomy & The Lash - 1985)

The Parting Glass

Dirty Old Town (Rum, Sodomy & The Lash - 1985)

Publicité
Publicité
Commentaires
Play It Loud !!!! Le rock'n'roll, c'est fait pour la scène...
  • Depuis que j'ai 15 ans, ce qui nous fait un bail, je fréquente les salles de concert de par le monde, au gré de mon lieu de résidence. Il était temps de capturer quelque part tous ces grands et petits moments d'émotion, de rage, de déception, de plaisir...
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Publicité