1986_12_Iggy_Pop_Grande_Halle_de_la_Villette_Billet« La nouvelle « Locomotive » n’étant pas prête à temps, ou bien peut-être (sans doute ?) trop exigüe pour les fans parisiens avides des retrouver leur Iguane chéri quasi ressuscité, le retour de Iggy Pop a lieu dans des conditions idéales, de son comme de « visibilité » à la Grande Halle de la Villette. Tandis que dehors, le marché noir bat des records, la rumeur publique annonçant une apparition de Bowie, Iggy nous offre ce soir le concert qui tue, le 1986_12_Iggy_Pop_Grande_Halle_de_la_Villette_04concert presque parfait que nous, fans des Stooges depuis la première heure, et amoureux de ses deux premiers albums solos (un peu méprisés par la critique) n’osions plus attendre. Un juste équilibre entre les hymnes sauvages des seventies (I’ve Got A Right pour ouvrir le set, pour ceux qui auraient eu des doutes sur sa légitimité, Gimme Danger, Loose, TV Eye, Down in the Street, Raw Power, Search & Destroy… qui dit mieux ?) et les riches heures bowiennes (China Girl, The Passenger, Lust for Life… pas mal non plus…), avec SA voix, la plus fantastique décharge radioactive qui soit, avec SA présence, la plus ANIMALE de l’histoire du Rock ! Le « papa du punk », toujours aussi sec et nerveux, noueux et… pervers (léchant les doigts des spectatrices du premier rang..), celui qui nous a « inités », cuir et banane, puis – 1986_12_Iggy_Pop_Grande_Halle_de_la_Villette_01inévitablement – torse nu et en sueur, effectue donc en 1986 son grand retour et nous offre un GRAND concert. Oui, au fil des morceaux qui nous arrachent des cris de plaisir, voire même de jouissance, Iggy se livre à son traditionnel et attendu effeuillage, comme s’il voulait nous prouver qu’il est toujours au top, depuis 1969 ; que les années et les épreuves – drogues, asiles, blahblahblah – ne nous l’ont pas détruit… ; ou bien plutôt que tous les autres ne sont que de pauvres imitateurs… Mais c’est inutile, Iggy, on sait tout cela, et c’est promis, on ne l’oubliera pas de si tôt, après ce soir…

PS : Ah, au fait, aucune trace de Bowie ce soir à la Grande Halle, mais il ne nous a même pas manqué ! »

Merci à Ptrick M. pour ses photos...

La setlist du concert d’Iggy Pop :

I Got a Right (Iggy and The Stooges song)

Gimme Danger (Iggy and The Stooges song)

Some Weird Sin

Real Wild Child (Wild One) (Johnny O'Keefe & The Dee Jays cover)

Sister Midnight

Nightclubbing

Fire Girl

Five Foot One

Shades

Loose (Iggy and The Stooges song)

T.V. Eye (Iggy and The Stooges song)

Down on the Street (Iggy and The Stooges song)

China Girl

The Passenger

Winners & Losers

Lust for Life

Raw Power (Iggy and The Stooges song)

Cry for Love