1987_10_Bob_Dylan___Tom_Petty_POP_Bercy_Billet« Grande soirée « retour vers les 70’s » programmée à Bercy,  avec ce vieux Bob, soutenu par son jeune et fidèle disciple Petty, et précédé par le survivant des Byrds, Roger McGuinn !!

Roger McGuinn nous offre une première partie acoustico-soporifique, jusqu’à ce que Tom Petty et ses Heartbreakers ne déboulent, tels les Zorros du rock, à la rescousse… Le fantôme des sixties, bien invoqué, et le syndrome Byrds réveillent le public, au moins un instant…

1987_10_Bob_Dylan___Tom_Petty_POP_Bercy_05C’est maintenant au tour de Tom Petty & The Heartbreakers : revenus au classicisme rock intégral, ils débutent leur set beaucoup trop court – quarante-cinq minutes de plaisir seulement – par une reprise rockabilly, et nous régalent de leurs meilleurs morceaux (Refugee, Breakdown, etc.) sans esbroufe : plus de choristes, plus de cuivres, juste un rock band basique dans toute sa force sobre. Riffs saignants, solos bien torturés de Campbel, dont les cheveux longs, longs et le style font également de plus en plus « seventies » : c’est la fête à la guitare ! Dommage que cela n’ait du être qu’une trop brève première partie, en attendant Dylan… De quoi nous donner en tous cas très envie de revoir Petty seul, et très vite !

1987_10_Bob_Dylan___Tom_Petty_POP_Bercy_02Bob Dylan : tout le monde s’attendait à un désastre, avec Petty et sa troupe ramant comme des perdus derrière un Dylan incohérent et chaotique… mais cela fut bien pire que prévu : un long moment d’ennui lourd, de morceaux inintéressants, comme si le Zim avait choisi pour nous ses morceaux les plus ordinaires, qui se succèdent dans l’apathie et l’indifférence générale. Même les deux ou trois classiques (Like a Rolling Stone, Maggie’s Farm, Don’t Think Twice…) qui nous seront accordés, seront bâclés, débités sans la moindre conviction… Au bout d’une heure et quelque de purgatoire, le concert s’acheva brusquement sans que personne n’y trouve d’ailleurs rien à redire… »

Photos de Jean-Pierre V, merci à lui !

La setlist du concert de Bob Dylan :

Man Gave Names To All The Animals (Slow Train Coming – 1979)

Like A Rolling Stone (Highway 61 Revisited – 1965)

Maggie's Farm (Bringin’ It All Back Home – 1965)

Forever Young (Planet Waves – 1974)

Seeing The Real You At Last (Empire Burlesque – 1985)

Watching The River Flow (Bob Dylan's Greatest Hits Vol. II – 1971)

Simple Twist Of Fate (Blood On the Tracks – 1975)

John Brown

1987_10_Bob_Dylan___Tom_Petty_POP_Bercy_01I And I (Infidels – 1983)

Joey (Desire – 1976)

Don't Think Twice, It's All Right (The Freewheelin’ Bob Dylan – 1963)

In The Garden (Saved – 1980)

Gotta Serve Somebody (Slow Train Coming – 1979)

Tomorrow Is A Long Time (Bob Dylan's Greatest Hits Vol. II – 1971)

House Of The Risin' Sun (Traditional)

Shot of Love (Shot Of Love – 1981)