1987_11_The_Cure_POP_Bercy_Billet« The Cure ! Voici un groupe attend au tournant ! A la sortie d’un double album (« Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me ») inspiré mais confus, mi commercial, mi suicidaire, avec une musique et une image banalisées par les succès des deux années précédentes… Oui, Robert Smith et sa troupe ne pouvait guère que nous décevoir.1987_11_The_Cure_POP_Bercy_03

Eh bien, non ! Au contraire, le nouveau Cure, certes un peu enrichi, engraissé même (six musiciens désormais !) n’a rien perdu du charme et de la force de l’ancien trio, même si le jeu est désormais moins intense, moins pervers aussi. Smith joue maintenant avec un art et un professionnalisme consommés de ses troubles adolescents, et SON groupe, puisque c’est que Cure est devenu, SON groupe, se déchaine derrière lui avec une conviction désarmante…

Introduction « rasoir » et sale, comme jadis, avec un petit film grotesque mais drôle (les lèvres de Robert en gros, gros plan sur écran géant : presque hard !), puis passage en revue de quasiment tous les morceaux du double album : des sommets (Like Cookatoos, The Kiss ou Fight) et des abîmes glauques vaguement ennuyeux (Snakepit) ou simplement anodins… Au bout d’une heure et quart, Robert s’aventure dans les tréfonds de l’histoire de Cure, et le miracle se produit : Cure redevient puissant, troublant, émouvants, novateur même comme il y a 7 ans… The Forest (sismique, certainement la meilleure version live que j’aie entendue, et jouée en trio !), Faith (touchant au sublime !), Three Imaginary Boys (hystérie dans Bercy !), etc. etc. Pour clore ces deux heures et demi de concert fleuve, une version follement excitante de Why Can’t I Be You ?, réconciliant anciens et jeunes fans. Beau, tout simplement. Très beau ! »

1987_11_The_Cure_POP_Bercy_04Les musiciens de The Cure :

Robert Smith - lead vocals, guitar

Simon Gallup - bass

Porl Thompson – guitar

Boris Williams - drums

Roger O'Donnell – keyboards

Laurence Tolhurst – keyboards

 

La setlist du concert de The Cure :

Intro:

eyemou

Mainset:

the kiss (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

torture (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

all i want (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

a japanese dream (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

catch (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

just like heaven (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

hot hot hot!!! (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

if only tonight we could sleep (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)1987_11_The_Cure_POP_Bercy_06

like cockatoos (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

the walk (Japanese Whispers – 1983)

inbetween days (The Head On the Door – 1985)

how beautiful you are (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

the perfect girl (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

snakepit (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

a forest (Seventeen Seconds – 1980)

fight (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

Encore 1:

close to me (The Head On the Door – 1985)

let's go to bed (Japanese Whispers – 1983)

Encore 2:

one more time (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)

charlotte sometimes (Concert – 1984)

faith (Faith – 1981)

Encore 3:

three imaginary boys (Three Imaginary Boys – 1979)

primary (Faith – 1981)

boys don't cry (Boys Don’t Cry – 1980)

the lovecats (Japanese Whispers – 1983)

why can't i be you? (Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me – 1987)