1987_11_BAD_La_Cigale_Billet« Voilà toute l’histoire : j’étais juste en face de Mick Jones, avec son sourire béat, son torse creux et son look inchangé de jeune Keith Richards. Son ampli était réglé tellement fort qu’il m’était impossible de véritablement écouter autre chose que le son de cette guitare tranchante, mélodieuse, en un mot enchantée qui fut une partie énorme du son de Clash. Le concert, bien qu’un peu longuet (Big Audio Dynamite n’ont pas encore de morceaux vraiment convaincants) m’a paru vivant, gai, tout-à-fait significatif des efforts de Mick Jones de rendre son rock plus actuel, en le métissant au contact des nouvelles musiques, black principalement…

1987_11_BAD_La_Cigale_01Il faut néanmoins croire que j’ai été chanceux : derrière, il semble que la musique ait été largement noyée dans les bidouillages électroniques dont raffole Don Letts, et de ce fait, transformée en énervante salade niçoise moderniste !  Bref, les avis de notre petite bande seront mitigés quant à ce set, et B.A.D. doit encore prouver qu’il peut être le digne successeur du plus grand groupe du début des eighties, The Clash ! Un pari impossible ?! »

Merci à Patrick M. pour ses photos...