1978 06 Meat Loaf Mogador Billet« En 1978, alors que la furie de la vague punk londonienne s’est un peu calmée, et qu’essaime un peu partout des dizaines de groupes plus créatifs les uns que l’autres, j’ai un peu honte d’admettre (et ne parlons pas d’avouer publiquement) que j’aime bien le "Bat Out Of Hell" de Meat Loaf, soit une sorte d’opposé absolu des valeurs défendues par nos frères punks. Meat Loaf : le gros rock américain qui tache, du Bruce Springsteen sans l’intelligence et le bon goût, et avec une démesure toute américaine !

1978 06 Meat Loaf Mogador 01Le Mogador est un écrin précieux, et est finalement l’endroit idéal pour accueillir un acteur comme Meat Loaf à Paris. Nous sommes bien avachis dans les sièges de velours, attendant que la Bête apparaisse devant nous : nous n’allons pas être déçus ! Même s’il est impossible de considérer que le « spectacle » de ce soir fait partie du même genre musical qu’un concert des Clash, force va être de constater que l’ogre Meat Loaf va emporter le morceau très, très rapidement. Passé une intro rock’n’roll un peu ordinaire, on attaque les chansons du démentiel album "Bat Out Of Hell", justement comme dans l’album par Bat Out Of Hell… dans une configuration épique et théâtrale totale : à gauche Jim Steinman caricature tous les guitar heroes pourtant relégués aux oubliettes depuis presque deux ans, au milieu l’énorme masse du chanteur, en sueur au bout de quelques minutes seulement de set… avec une belle qui viendra régulièrement se frotter à lui pour les duos sensuels ou les dialogues hilarants qui jalonnent l’album (Non, ce n’est pas Ellen Fowley !).

Rien à reprocher, ça dépote, les chansons tiennent la route en dépit de l’emphase exagérée avec laquelle elles sont interprétées, Meat Loaf est un show man aussi professionnel que passionné, le spectacle est total, entre de beaux effets de voix, un Rock puissant et des saynètes théâtrales amusantes.

On sortira de là presque une heure et demi plus tard lessivés, éreintés par une surdose de pathos et de grimaces, ainsi que de solos de guitare : Meat Loaf a gagné, nous avons oublié nos préjugés, et passé une excellente soirée ! »