2007 01 The Fratellis Elysee Montmartre Billet

« J’attaque donc cette nouvelle année, après avoir renoué avec les concerts, bille en tête, avec un groupe qui m’enchante en ce moment, les Écossais de The Fratellis qui investissent l'Elysée Montmartre (une salle qui, par ailleurs, ne m’a jamais particulièrement enchanté…). Le public est très jeune, et constitué en majorité de filles : on imagine que le look de Jon, le chanteur/guitariste et leader du groupe n’est pas étranger à cet état de fait, mais j’ai quand même l’impression que la pop britannique est devenue au fil des années de plus en plus « un truc de filles »… Bizarre ! Le concert n'est pas sold out (Gilles me dit qu’il y a de la concurrence ce soir avec Eagles Of Death Metal au Bataclan, Isobel Campbell & Mark Lanegan au Trabendo), mais la salle sera quand même bien remplie, ce qui est assez essentiel pour l’ambiance. Ce soir, nous sommes quatre, réunis comme au bon vieux temps, Jean Pierre, Gilles P, Gilles B et moi même, et cela me fait grand plaisir de se retrouver ainsi, depuis plusieurs décades en fait, pendant les concerts et de pouvoir déconnecter de nos boulots et de nos soucis respectifs, de profiter de ces longues attentes avant le concert pour parler de nos passions : la Musique et le Cinéma (et parfois la politique... mais c'est un autre sujet, qu’il vaut souvent mieux éviter avec Gilles P., qui est de plus en plus intransigeant !). Comme d'habitude, les vieux brigands que nous sommes squattons le premier rang sur la gauche...

La première partie est assurée par Nelson, un groupe français qui commence semble-t-il à avoir une petite renommée. En fait, Nelson s'inspire très largement d'Interpol, de Joy Division, du Velvet, mais sans évidemment jamais égaler ses glorieux ainés. Les compositions sont globalement très moyennes, même si le set a un peu décollé sur un ou deux morceaux vers la fin : bof, je ne suis pas vraiment convaincu après ces 35mn (environ…).

Arrivée vers 21h00 des Fratellis, tout de suite on remarque d'un côté Jon Fratelli, le leader qui ressemble pas mal à Marc Bolan, et de l'autre, les "deux bucherons", Barry à la basse (qui a donné son nom de famille au groupe) et Mince à la batterie. Le show démarre, comme le disque, par Henrietta, avec un son un peu brouillon qui s'améliorera par la suite. L'intégralité de l'album sera jouée ce soir, avec bien sûr comme meilleurs moments Chelsea Dagger, mais aussi Flathead et un Vince the Loveable Stoner très, très Glam, Everybody Knows qui par son tempo peut faire penser à Clash (sans parler du jeu de guitare de Jon, qui n'est pas sans rappeler celui de Joe Strummer, comme me le fait remarquer Gilles). Le public réagit au quart de tour, et les stage divings se multiplient (ce sont souvent de très jeunes fans qui pratiquent ce sport extrême), mais sans occasionner de bobos.

On notera en rappel, une bonne version de Ooh La La (la chanson de Goldfrapp) avec au milieu une visite chez T Rex (toujours l’esprit glam) ! Au final, The Fratellis nous auront offert un set d'une heure juste…

Et alors, le verdict ? Eh bien, j’ai du mal à exprimer ce qui m’a gêné dans ce concert, mais je dois dire que, malgré l’excellence de nombreux morceaux (l’album « Costello Music » est un vrai bonheur, je le répète…), j’ai eu beaucoup de mal à vibrer ce soir, tout cela m’a semblé un peu inoffensif, sans grand charme ni grande profondeur. Energique, oui, mais à vide !

Au final, je sors donc de l’Elysée Montmartre un peu déçu. Bah ! C’est juste la glorieuse incertitude du sport… non, de la musique live ! »

 

2007 01 The Fratellis Elysee Montmartre Setlist

La setlist du concert de The Fratellis:

Henrietta (Costello Music – 2006)

Cigarello (Single B-side – 2006)

Everybody Knows You Cried Last Night (Costello Music – 2006)

Flathead (Costello Music – 2006)

Vince The Loveable Stoner (Costello Music – 2006)

Doginabag (Costello Music – 2006)

The Gutterati? (The Fratellis EP – 2006)

Ole Black 'n' Blue Eyes (Costello Music – 2006)

Baby Fratelli (Costello Music – 2006)

Whistle For The Choir (Costello Music – 2006)

Chelsea Dagger (Costello Music – 2006)

Got Ma Nuts From A Hippy (Costello Music – 2006)

Encore

For The Girl (Costello Music – 2006)

Creepin Up The Backstairs (Costello Music – 2006)

Ooh La Hot Love (new song)