2015 10 20 Jeanne Added La Cigale Billet« Une Cigale complète depuis de nombreuses semaines, Jeanne Added la bassiste Rémoise à la voix étonnante  (tout au moins par rapport à la vaste majorité de ses consœurs françaises qui semblent avoir Jane Birkin comme unique modèle) a le vent en poupe. Et cela lui fait un plaisir certain : beaucoup d'émotion au cours du set de ce soir, de la part d'une petite Jeanne (car elle n'est vraiment pas grande, notre Jeanne nationale, malgré ses semelles compensées) qui n'en revient visiblement pas de son succès. D'ailleurs quand elle entame Look at Them et que le public chante avec elle, elle doit arrêter la chanson pour pouvoir placer sa voix correctement... L'émotion, une certaine inexpérience - touchante - aussi...

2015 10 20 Karolina Rose La Cigale (8)Le public de la Cigale est très LGT ce soir, sans surprise véritable quand on pense au texte de "Lydia, et les petits couples de filles sont arrivés très tôt pour être devant, le reste des spectateurs, plus "grand public" arrivant alors que Karolina Rose a déjà commencé son... massacre, car on ne saurait qualifier les 30 minutes éprouvantes qu'elle nous offrira de "concert" : pas de chansons, une voix affreuse, un jeu de guitare saturé d'effets inaudible, et beaucoup de prétention en plus dans cet effort malvenu d'être d'avant garde en faisant une sorte de cold wave destructurée matinée de flow hip hop. Réellement effroyable !

A 21 heures, c'est donc un trio qui monte sur scène, Jeanne étant accompagnée d'une claviériste et d'une batteuse, dans un décor et une lumière qui resteront uniformément noir et blanc, à l'exception notable du rouge sur le petit hit A War is Coming. Le set commence très fort avec le magnifique Be Sensational qui permet à Jeanne de faire la démonstration d'entrée de jeu de la qualité de sa voix. Emballé, c'est pesé, le public est conquis !

2015 10 20 Jeanne Added La Cigale (7)Défilent ensuite toutes les chansons de l'album, jouées dans un ordre différent et toutes judicieusement réinterprétées pour la scène avec de longs passages instrumentaux. Ce parti pris louable d'emmener les chansons ailleurs, vers l'excitation rock ou électro, selon le cas, ne fonctionne malheureusement pas toujours, et il y a quand même plusieurs passages à vide alors que les morceaux s'éternisent de manière un peu gratuite : limitations des musiciennes ? (Il est vrai que la batteuse n'est guère puissante et cela fait défaut aux moments où l'intensité devrait monter) manque d'expérience dans la gestion de l'intensité ? Un peu des deux sans doute, et c'est dommage car ces défauts de jeunesse empêche Jeanne Added de nous offrir l'expérience "supérieure" que son talent nous promet. Sinon, force est de constater que l'ambiance synth rock 80's - Bowie (voir la coupe de cheveux de Jeanne qui évoque immanquablement le Bowie de "Station to Station" ou de la période berlinoise) est des plus séduisantes, et parfaitement appropriée à cet électro rock plutôt froid malgré ses élans pop.

Jeanne, en tout cas, toute à son bonheur, multiplie les remerciements touchants à son public, à The Do (Dan et Olivia sont présents ce soir dans la salle, et fans que nous sommes, Inès et moi, du duo, nous penserons en effet les reconnaître), et à sa troupe. Elle s'excuse à deux reprises de la brièveté de la set list - qui ne change pas entre les concerts ! - due au manque de morceaux : une fois l'album joué dans son intégralité, le concert doit s'arrêter !

Ce qui fait qu'en rappel, Jeanne nous gratifie d'un morceau assez informe et pesant, en solo à la basse, datant dit-elle de l'époque où elle tournait toute seule. Au moins, ce morceau nous permet de saisir l'importance de Dan Levy dans la musique actuelle de Jeanne Added, puisqu'il a visiblement réussi à dompter le chaos, à conférer une touche "sexy" à une inspiration plutôt austère... Ensuite, Jeanne rappelle les copines de Karolina Rose pour chanter en chœur avec elle le final lyrique de Night Shame Pride... et puis elle se retire. Mais le public n'accepte pas ce set trop bref, et le trio revient pour une nouvelle version de A War is Coming conclut cette fois par un solo de basse. Près de une heure et quart de concert, c'est beaucoup pour Jeanne Added, nous avons été gâtés.

2015 10 20 Jeanne Added La Cigale (30)Même si nous n'avons pas eu droit ce soir à un très grand concert, il y a eu suffisamment de beaux moments - comme cette version fun de l'irrésistible Back to Summer où Jeanne a été  accompagnée dans sa chorégraphie par un danseur prétendument tiré du public -, pour sortir de la Cigale avec l'impression d'avoir été témoins du démarrage grand public d'une artiste vraiment douée. »

 

La setlist du concert de Jeanne Added :

Be Sensational (Be Sensational – 2015)

Miss It All (Be Sensational – 2015)

Ready (Be Sensational – 2015)

It (Be Sensational – 2015)

Look at Them (Be Sensational – 2015)

A War Is Coming (Be Sensational – 2015)

Back To Summer (Be Sensational – 2015)

Lydia (Be Sensational – 2015)

Suddenly (Be Sensational – 2015)

Encore:

Falling Hearts (solo)

Miss Universe (solo)

Night Shame Pride (Be Sensational – 2015)

Encore 2:

A War Is Coming (Be Sensational – 2015)

Compte-rendu déjà publié sur mon blog manitasdeplata.net