Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Play It Loud !!!! Le rock'n'roll, c'est fait pour la scène...
17 novembre 2017

Temples - Lundi 24 Avril 2017 - Elysée Montmartre (Paris)

2017 04 24 Temples Elysée Montmartre Billet« Bonne ambiance ce soir : je suis arrivé très tôt, vers les 18 heures, à l’Elysée Montmartre - en passe de redevenir la salle incontournable du rock à Paris (malgré sa scène trop haute en l'absence de crash barriers) - et suis donc l’un des tous premiers dans la queue, où je retrouve Hervé, avec lequel j’avais déjà bien sympathisé pendant les Lemon Twigs. On échange des souvenirs de vieux rockers - les Cramps, le Gun Club, ce genre de choses - et on refait le monde en cette riche période d'élections - Le Pen, Mélenchon, Macron et compagnie… L'ami Robert nous rejoint d’ailleurs un peu plus tard pour ajouter son point de vue sur la question fondamentale du Front National et de la jeunesse. Le temps passe vite quand on est avec des gens intelligents, cultivés, avec lesquels on partage la passion de la musique live.

2017 04 24 Creatures Elysée Montmartre (16)20h, les Anglais de Creatures attaquent 30 minutes d'un set bizarroïde, on va dire entre The Coral (mélodies pop, guitares twang) et The Rocky Horror Picture Show (chant maniéré au possible, poses hyper efféminées du chanteur à moustache, qui porte d’ailleurs une coupe de cheveux et un costar années 70’s assorti d’un nœud papillon rouge) : indescriptible mais assez amusant, voire intéressant à mon sens, même si toutes les chansons n'ont pas la même puissance ni le même intérêt. J'ai personnellement bien aimé, mais l'avis de Robert est plutôt négatif, "à moins d'avoir (je cite) quelques verres dans le nez"... A revoir ou à réécouter pour se faire une religion. Attention toutefois aux homonymes, il y a pas mal de groupes opérant sous ce même nom, dont un groupe américain de metal !

L'installation du matériel de Temples sème un peu la panique au premier rang, entre les retours et l'orgue qu’on nous installe au ras du nez. Si l'on ajoute les lumières qui seront sans doute rasantes et face à nous, ce sera encore sans doute un concert sans photos correctes. Pas grave, je suis venu sur la foi de "Volcano", superbe machine pop psychédélique qui est mon grand coup de cœur des quatre premiers mois de l'année 2017... Hervé et Robert décident par contre d'aller se mettre plus loin pour bénéficier d’un peu de recul pour leurs photos. Je reste quant à moi au centre, au premier rang, juste un peu énervé quand même par un bon gros (et jeune) connard bien défoncé qui s'incruste sans aucun respect pour les filles derrière lui. Ça faisait longtemps que je n'avais pas vécu ça, et cela me fait repenser à tous ces concerts du passé où l’on échangeait facilement le coup de poing... Une époque bien révolue, et c’est quand même tant mieux !

2017 04 24 Temples Elysée Montmartre (5)21h, les quatre Londoniens de Temples attaquent All Join In, et comme prévu, les lumières sont dans leurs dos, ce qui fait que le visage de James Bagshaw est indiscernable, frustrant sans doute les cohortes de groupies venues se prosterner aux pieds du nouveau Marc Bolan (la touffe frisée, le format mini et la veste à paillettes, tout y est). Par contre le son est impressionnant, très fort, avec la guitare de Bagshaw, dont l'ampli est juste en face de moi, qui arrache bien comme on aime : rock'n'roll ! La voix haut perchée du chanteur est parfois un peu en retrait (la tare habituelle quand on est placé devant au centre à l’Elysée Montmartre), mais pas au point que cela en soit gênant, donc nous sommes bien partis pour une belle soirée.

A gauche de Bagshaw, Tom Walmsley est le bassiste - très féminin, le bougre - de Temples, il est visiblement chargé de la communication avec le public, alors que Bagshaw est lui très réservé et peu souriant. A sa droite, Adam Smith, à la guitare et aux claviers, a adopté quant à lui un look "Slade 71" du meilleur effet. La setlist alterne de manière prévisible les joyaux pop de "Volcano" et les morceaux plus rock de "Sun Structures", mais dans les deux cas avec cette guitare saturée et agressive qui propulse les chansons dans une autre dimension, loin de l'aspect un peu rétro et appliqué qu'on peut critiquer chez Temples. Certainty, avec son riff irrésistible à l'orgue est un premier moment formidable : il est vrai que, à l'image des groupes 70's qui les inspirent, Temples interprètent sur scène leurs chansons avec une énergie qui les transforme radicalement.

2017 04 24 Temples Elysée Montmartre (19)Peu à peu, les lumières agressives laissent place à quelques ambiances lumineuses plus modérées, ce qui autorisera quand même quelques photos correctes, donc tout va bien dans le meilleur des mondes ! Keep In The Dark était mon morceau favori de "Sun Structures", et l’interprétation percutante qui nous en est offerte ce soir me rappelle pourquoi. Par contre, le miraculeux Mystery of Pop, avec sa ritournelle très "Stranglers", perd un peu de sa magie, ainsi musclé par des riffs de guitare. L'avant-dernier morceau du set, Mesmerise, permet enfin au groupe se s'aventurer franchement dans des expériences bruitistes du plus bel effet : on n’est pas loin du nirvana, il ne manque sans doute que la petite étincelle de folie qui permettrait à Temples de passer du stade de très bon groupe à celui de groupe vraiment important. Le set principal se termine par une version un peu frustrante, trop courte et manquant d’ampleur, du magnifique Strange Or Be Forgotten.

On n’attendra pas longtemps le rappel, qui débutera par une nouvelle exploration sonique impressionnante, mais qui restera là encore juste en deçà du miracle, et se conclura avec le crowd pleaser incontournable qu’est Shelter Song. Les remerciements finaux de Bagshaw devant l’enthousiasme du public parisien (largement féminin, quand même) sonnent justes, comme si le jeune homme baissait enfin la garde après avoir gardé tout son self control pendant une heure et demi.

Je me rappelle alors de ce que disait l’ami Robert en début de soirée sur le fait que Temples étaient ennuyeux sur scène parce que leur leader restait renfermé dans son trip Marc Bolan : c’est très certainement exagéré, car le concert de ce soir était au contraire passionnant, mais il est certain qu’un peu de générosité aiderait le groupe à passer au niveau supérieur. Armés qu’ils sont d’un album aussi brillant que "Volcano", ça devrait quand même être possible ! »

 

La setlist du concert de Creatures :

Creatures

Enola

Secrets

Goldneye

Memories and Dreams

Shot of Love

Everything and More

 

2017 04 24 Temples Elysée Montmartre (45)Les musiciens de Temples sur scène :

James Bagshaw – lead vocals, lead guitar

Adam Smith – rhythm guitar, keyboards, backing vocals

Tom Walmsley – bass guitar, backing vocals

Samuel Toms – drums

 

La setlist du concert de Temples :

All Join In (Volcano – 2017)

Colours to Life (Sun Structures – 2014)

Roman God-Like Man (Volcano – 2017)

Sun Structures (Sun Structures – 2014)

Certainty (Volcano – 2017)

(I Want to Be Your) Mirror (Volcano – 2017)

Keep in the Dark (Sun Structures – 2014)

Move With the Season (Sun Structures – 2014)

Mystery of Pop (Volcano – 2017)

How Would You Like to Go? (Volcano – 2017)

Open Air (Volcano – 2017)

Mesmerise (Sun Structures – 2014)

Strange Or Be Forgotten (Volcano – 2017)

Encore:

A Question Isn't Answered (Sun Structures – 2014)

Shelter Song (Sun Structures – 2014)

Publicité
Publicité
Commentaires
Play It Loud !!!! Le rock'n'roll, c'est fait pour la scène...
  • Depuis que j'ai 15 ans, ce qui nous fait un bail, je fréquente les salles de concert de par le monde, au gré de mon lieu de résidence. Il était temps de capturer quelque part tous ces grands et petits moments d'émotion, de rage, de déception, de plaisir...
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Publicité