1986_06_PIL_Z_nith_Billet« Oui, en 1976 (ou bien était-ce 1977 ?), je n’avais pas vu les Sex Pistols sur scène, lors de leur unique passage à Paris. D’ailleurs, dans la bande de copains, pourtant fans de concerts, je ne crois pas qu’aucun d’entre nous y soit allé… Les Sex Pistols atomisés, nous avons suivi avec un peu de distance les aventures de Johnny Rotten – pardon, John Lydon – avec son Public Image Ltd (PIL)… jusqu’au tube dance-friendly de 1983 This Is Not A Love Song, et à l’impressionnant « Album » publié cette année. Il était donc logique d’être là ce soir au Zénith, pour enfin voir l’animal punk suprême, à un moment où il semble au sommet de sa forme musicale.1986_06_PIL_Z_nith_03

Je dis venir voir John Lydon, parce qu’il est clair que PIL n’est pas (plus ?) un groupe, les musiciens présents sur scène ce soir, et en particulier le brillant guitariste John McGeoch (ex-Magazine), étant tous « nouveaux » et ne jouant même par sur l’« Album », enregistré avec des requins de studio  ou des vieilles gloires… En tout cas, le groupe sur scène assure, et arrive à retrouver plus ou moins le son démentiel de « metal » extrême qui caractérise le disque, portant donc la voix unique, inimitable, irremplaçable de John Lydon vers de nouveaux sommets. John a quant à lui ce nouveau look assez euh… bizarre, avec sa crête punk qui semble désormais faite de pâte à modeler orange, et ses amples vêtements qui évoquent plus un clown bariolé qu’un punk londonien. On suppose évidemment qu’il s’agit de dérision, chaque nouveau pas en avant de John Lydon étant une nouvelle provocation par rapport à tout ce qu’on croyait savoir et comprendre de lui. En tous cas, par rapport à sa réputation détestable, John Lydon me fera ce soir l’impression d’être un professionnel tout-à-fait sérieux, interprétant avec conviction la quasi intégralité de « Album » (ah, Rise !), parsemant sa set list de ses plus grands titres (Pretty Vacant 1986_06_PIL_Z_nith_01comme unique reprise des Pistols, Public Image bien sûr, mais pas Love Song malheureusement…) et offrant à son public un mélange très satisfaisant de (bonne) musique et d’arrogance narquoise (sans laquelle il ne serait pas John Lydon, bien entendu…).

Bref, si je ne ressortirai pas du Zénith « conquis » par PIL, je pourrai quand même dire que j’aurai vu le terrible Johnny Rotten, et qu’il ne m’aura pas déçu outre mesure. Maintenant, savoir si je le reverrai un jour… »

Photos de Philippe M. - Merci à lui !

Les musiciens de PIL :

John Lydon – vocals

John McGeoch – guitar

Lu Edmunds – guitars, keyboards

Allan Dias – bass

Bruce Smith – drums

 

1986_06_PIL_Z_nith_05La setlist du concert de PIL:

FFF (Album – 1986)

Low Life (First Issue – 1978)

Fishing (Album – 1986)

Poptones (Metal Box – 1979)

Pretty Vacant (Sex Pistols cover)

Banging the Door (Flowers of Romance – 1981)

Four Enclosed Walls (Flowers of Romance – 1981)

Flowers of Romance (Flowers of Romance – 1981)

Bags (Album – 1986)

Round (Album – 1986)

Home (Album – 1986)

Public Image (First Issue – 1978)

Rise (Album – 1986)

Annalisa (First Issue – 1978)

World Destruction (Time Zone cover)