1987_03_Cyndi_Lauper_Zenith_Billet« Surprise du mois voire de l’année que ce show superbe de Cyndi Lauper, un set bien plus physique, bien plus sincère que ses disques pouvaient le laisser présager. Un groupe de requins – y compris le débris humain qu’est devenu Rick Derringer, bouffi mais toujours « killer » à la guitare – pour soutenir une petite bonne femme pas très jolie, pas très sexy, mais déterminée à nous offrir le meilleur : professionnelle, juste ce qu’il faut (le demi-concert 1987_03_Cyndi_Lauper_Zenith_07supplémentaire – les sept premières chansons seront rejouées à la fin du concert "normal ", par la faute – par la grâce – d’une déficience des caméras, ou des cameramen – le set de ce soir, qui est le dernier de la tournée mondiale de Cyndi, étant enregistré pour la télévision et pour une future publication vidéo), et déchirée : il fallait voir le final jusqu’au-boutiste que Cindy Lauper nous a offert pour se faire pardonner les couacs qui ont émaillé le set… !!!

On sait que la Lauper a développé une image publique un peu clownesque, avec sa voix suraigüe de dessin animé et ses vêtements colorés, mais finalement ce n’est qu’un petit jeu sans grand intérêt, ni même sans grande importance (… même si les mâles dans le public apprécie la disparition graduelle des vêtements, Cyndi finissant en mini-jupe, corset et jarretelles) : au final, un tel concert nous permet de constater de visu un bon nombre des paradoxes assez habituels au « rock » (au sens trivial, américain, presque, du terme)… C’est parce qu’elle n’est pas une star, et parce qu’elle mime une star avec juste ce qu’il faut de recul ironique que Cyndi Lauper nous touche… C’est parce qu’elle chante – quand même - très approximativement et qu’elle prend pourtant le risque au final d’une version de True Colors a capella, et qu’elle frise juste le ridicule à ce moment-là, qu’on aime la 1987_03_Cyndi_Lauper_Zenith_11Lauper… Vaguement quelconque, voire vulgaire, adorable en fait… »

Merci à Philippe M. pour ses photos

Les musiciens de Cindy Lauper :

Cyndi Lauper - voice

Sterling Campbell - drums

Kevin Jenkins - bass

Rick Derringer - guitar

Sue Hadjopoulas - percussions

David Rosenthal

 

1987_03_Cyndi_Lauper_Zenith_09La setlist du concert de Cindy Lauper :

Change of Heart (True Colors – 1986)

The Goonies 'R' Good Enough

Boy Blue (True Colors – 1986)

All Through the Night (Jules Shear cover) (She’s So Unusual – 1983)

What's Going On (Marvin Gaye cover)

Iko Iko (True Colors – 1986)

She Bop (She’s So Unusual – 1983)

Calm Inside the Storm (True Colors – 1986)  

911 (True Colors – 1986)

One Track Mind (True Colors – 1986)  

The Faraway Nearby (True Colors – 1986)

True Colors (True Colors – 1986)

Maybe He'll Know (Blue Angel song) (True Colors – 1986)

Time After Time (She’s So Unusual – 1983)

Money Changes Everything (The Brains cover) (She’s So Unusual – 1983)

Girls Just Want to Have Fun (She’s So Unusual – 1983)

He's a Rebel (The Crystals cover)

Hang on Sloopy (The McCoys cover)

1987_03_Cyndi_Lauper_Zenith_04Encore:

(Unknown)

(Reprise)

Baby Workout (Jackie Wilson cover)

Encore 2:

True Colors (A cappella) (True Colors – 1986)

“Second set” pour le film:

Change of Heart

The Goonies 'R' Good Enough,

Boy Blue

All Through the Night

What's Going On

Iko Iko

She Bop