1987 06 Simply Red Zenith Billet

« Il y a des paris impossibles, qu’il vaudrait mieux ne jamais tenter. La promotion de Simply Red de groupe de club à star du box office a obligé Mick Hucknall à passer à de grands « halls », comme le Zénith, pour satisfaire son public croissant : son pari, évidemment, est de faire passer en même temps la même émotion au quidam installé tout au fond de la salle. Mick débute donc son show tout seul devant le rideau baissé, nous interprétant un jazz tendre et émouvant, histoire de faire comme si… comme si on était encore à l’Olympia… Le reste du show, toujours centré sur le premier – et brillant – album du groupe, comme si le second – beaucoup moins brillant – n’existait pas, louvoie entre énergie (Simply Red cartonne !) et indécision : tout ce petit monde semble un peu perdu, sans savoir trop quoi faire sur cette grande scène… No fun ! Tout cela est au final tellement prévisible – aucun de mes potes n’avait même apporté son appareil photo, c’est dire ! – que le spectacle banal qui nous est offert, loin, tellement loin de la magie de la « première fois » n’en est que plus triste. Ah ! Et en plus, Mick a maigri ! »