1988 06 Elliott Murphy Rex Club 05« Deux anecdotes parmi d’autres possibles :

-  Elliott Murphy raconte : « Alors, on était là dans ce studio paumé du Milwaukee en train d’enregistrer l’album, quand cette fille rentre. Elle écoute un peu, puis se dirige vers moi : « C’est incroyable ce que votre musique ressemble à de l’Elliott Murphy !!! » « … » (silence amusé). La fille poursuit : « … Mais c’est pas possible, parce que tout le monde sait bien qu’Elliott Murphy est MORT !!! »… »

-  Plus tard, Isadora’s Dancers… Juste au moment exact, parfait, s’élève de la salle une chœur féminin, spontané, éthéré, sublime comme dans les souvenirs que j’ai des « Lumières de la Nuit ». « Aaaah Aaah Aaaah ». Elliott en reste pantois, loupe un accord, sourit tout bêtement : « Ben, ça alors ! »

Ce concert a sans doute été le plus personnel – au sens où nous avons eu le sentiment qu’il était joué directement pour chacun d’entre nous, présents ce soir au Rex Club,  qu’il m’ait été donné d’entendre depuis bien des années…

1988 06 Elliott Murphy Rex Club 02Dès le premier morceau, Last Of the Rock Stars, et cette irrépressible émotion qui nous a tous étreints, il a été évident que Murphy était là pour ça, avec sa simple guitare et son vieil équipier, Ernie Brooks à la basse acoustique : nous jouer chacune ou presque de ses chansons superbes qui ont inconsciemment marqué nos quinze dernières années, à nous, ses fidèles…

Le miracle de ce rock léger, tout en références et en jeux de miroir ironiques, c’est qu’il ne vieillit pas, ne date pas, et que l’amère et puante nostalgie n’y a donc pas sa place… Murphy restera sans doute désormais un artiste mineur, oublié du grand public, mais bien présent dans les cœurs d’une poignée de gens qu’il a toujours aidé à sourire et à rêver… Et ce soir, au fil d’un récital quasi-acoustique, égrenant les Just A Story From America et les Rock Ballad, j’aurais juré que lui, Elliott Murphy, avait trouvé son bonheur et ne regrettait rien…»

 

1988 06 Elliott Murphy Rex Club 03La setlist du concert d’Elliott Murphy :

Last Of The Rock Stars (Aquashow – 1973)

White Middle Class Blues (Aquashow – 1973)

Change Will Come (Change Will Come – 1987)

Diamonds By The Yard (Night Lights – 1976)

You Got It Made (Murph The Surf – 1982)

Out For The Killing (Milwaukee – 1986)

Clean It Up (Milwaukee – 1986)

Running Around (Milwaukee – 1986)

The Eyes Of The Children Of Maria (Change Will Come – 1987)

Chain Of Pain (Change Will Come – 1987)

Just A Story From America (Just A Story From America – 1977)

Drive All Night (Just A Story From America – 1977)

You Never Know What You're In For (Night Lights – 1976)

Party Girls & Broken Poets (Party Girls & Broken Poets – 1984)

Isadora's Dancers (Night Lights – 1976)

Rock Ballad (Just A Story From America – 1977)