1990 11 Prefab Sprout Cigale Billet

« Il ne saurait exister un groupe plus étranger à la scène que Prefab Sprout en 1990... Pourquoi alors cette tournée clairement non désirée, ni par Paddy, visiblement mal à l’aise sur les planches, ni par nous, son public, qui se contenterait bien du ravissement provoqué par les albums magistraux du Fred Astaire de la pop ?

De fait, la soirée débute bien mal, entre malaise et ennui : la voix est blême et mal assurée, et le groupe à mille lieues de l’éblouissement des albums. Et puis, tant bien que mal, quelque chose se passe... sans doute à partir de Faron Young, seul véritable titre rock de la setlist. Le concert prend de la consistance, de la détermination, on oublie la tragique inutilité de Wendy, et on compte enfin les chansons superbes : When Love Breaks Down, Cars & Girls, King Of Rock’n’Roll... jusqu’à l’alchinie – enfin – parfaite de la conclusion soyeuse de DooWoop in Harlem.

On est revenus de loin... »