1991_07_The_Godfathers_Espace_Ornano_Billet« Ce soir, le Rock était triste, car ses parrains n’étaient plus que l’ombre d’eux-mêmes. A l’image d’un dernier album médiocre, les Godfathers n’ont pas réussi à provoquer l’enthousiasme d’un public de puristes pourtant conquis d’avance. Un son moins brut, la voix moins déchirante de Peter Coyne, mais surtout une faiblesse croissante des chansons au fil des1991_07_The_Godfathers_Espace_Ornano_05 années, tout se conjuguait pour que l’on ne puisse dépasser le stade de la sympathie irraisonnée que l’on éprouve pour les perdants les plus enragés… Du troisième album, ne surnagent donc que Unreal World, débarrassé de ses scories psychédéliques, Believe In Yourself et surtout le méchant This Is War : le reste fut presque soporifique !

Et malheureusement, force est de constater que les Godfathers passent à la caisse avec les mêmes éternelles chansons, leur Birth School Work Death et leur Cause I Said So. Et surtout les étourdissantes reprises de Cold Turkey (une pilule vraiment amère) et de Blitzkrieg Bop (un vrai bombardement, de fait !)... Vraiment dommage que ce potentiel, encore vivace et excitant il y a 2 ans, semble s’être évanoui… Ou alors, était-ce 1991_07_The_Godfathers_Espace_Ornano_02seulement un passage à vide, ce soir ? »

Les musiciens de The Godfathers :

Peter Coyne - vocals

Chris Coyne - bass, vocals

Chris Burrows - guitar, vocals

Michael Gibson - guitar, vocals

George Mazur - drums, percussion, vocals

 

Les photos sont de Patrick M., merci à lui !