1987_05_Fleshtones_La_Locomotive_Billet« Qui se soucie encore de nos valeureux Fleshtones en 1987 ? N’en déplaise aux magazines, bien plus de rockers que l’on pourrait croire ont tenu à assister aux retrouvailles du dernier grand groupe des eighties avec Paris ! La Loco est bondée de joyeux allumés, pogotant à tort et à travers tout au long d’un set court mais speedé… L’enchaînement « habituel » de morceaux à peine reconnaissables – pour peu d’ailleurs qu’on les connaissait avant… -, le fun intact malgré 1987_05_Fleshtones_La_Locomotive_01les années qui passent et qui marquent, l’absence de J. M. Pakulski et la fidélité musicale aux principes de base des Fleshtones, tout cela pourrait faire craindre l’asphyxie ! Ce concert-là, qui, après nous avoir entraînés dans la rue pour un de ces happenings un peu sauvages dont les Fleshtones ont le secret, se termina cette fois dans la salle, a capella (plus de jus !), nous conforta dans nos certitudes : le rock’n’roll des Fleshtones ne mourra jamais (ugh !)…

Conclusion, pour paraphraser leur dernier et très bel album : « Somebody had to do it « ! And, after waiting 4 years, the Fleshtones decided they had to do it themselves !!! »… et dans le match « Fleshtones vs. Reality »,  nous avons pu juger sur pièces du résultat, et le verdict est imparable : Fleshtones 5 ; Réalité : 0. Et nous reviendrons pour la prochaine manche ! »

Merci à Jean-Pierre V. pour cette belle photo de Peter Zaremba !