1989_10_The_Wonder_Stuff_Brixton_Academy_Billet« Dans le contexte tiède de cette fin des eighties, The Wonder Stuffest un groupe passionnant, car brouillant toutes pistes : sortes de Beatles greboes, punks aux cheveux très longs, odieux d’arrogence hier et touchants de grâce aujourd’hui, ils représentent l’un des meilleurs espoirs dans le marasme anglais.

Sur scène, ayant abandonné la provocation et les insultes qui avaient fait leur reconommée l’année précédente, ils se contentent désormais de jouer vite et fort des chansons aux mélodies accrocheuses, au risque d’être légèrement en deça des attentes d’un public particulièrement enthousiaste.1989_10_The_Wonder_Stuff_Brixton_Academy_02

Avec une coloration folk bien dans l’air du temps, la musique est souvent très belle, même si The Wonder Stuff ne semblera jamais trouver sa vitesse de croisière ce soir : on frisera l’hystérie (le superbe final destroy et obsédant de Good Night Though ou l’explosion de Don’t Let Me Down, Gently, un futur classique, absolument irrésistible), sans pour autant que le set tienne vraiment toutes ses promesses.

Un grand groupe moderne, encore légèrement immature sur scène... ».

1989_10_The_Wonder_Stuff_Brixton_Academy_04Les musiciens de The Wonder Stuff :

Miles Hunt - vocals, Guitar

Malcolm Treece - guitar, vocals

Rob Jones - bass

Martin Bell - fiddle, banjo

James Taylor - Hammond organ

Martin Gilks - drums