1989_08_The_Waterboys_Salle_des_Sports_Lorient_Billet« Nous savions que notre Mike Scott préféré avait abandonné les affres et les délires tonitruants de la « BIG MUSIC » pour rallier les côtes de la musique traditionnelle irlandaise. Mais sans l’irrévérence et la folie des Pogues – par exemple – ce retour respectueux au folklore m’a paru bien terne sur disque. C’est que ce genre de plaisir ne se goûte bien sur scène, où le plaisir de jouer une musique véritablement populaire, de faire rire et danser est évidemment plus communicatif, plus réel, même.1989_08_The_Waterboys_Salle_des_Sports_Lorient_01

Dans le cadre du festival celte de Lorient, voici donc les Waterboys remaniés, augmentés d’un paquet de musiciens acoustiques, qui sont venus représenter le folk irlandais ! Même s’il est évident que la petite foule présente dans la Salle des Sports est en majorité composée de fans du groupe de la première heure, ce long set acoustique, centré sur le dernier album, ne décevra absolument pas !

1989_08_The_Waterboys_Salle_des_Sports_Lorient_06Gigues endiablées pour ravir les excités, ballades sentimentales pour faire fondre les cœurs des minettes et des amoureux, la musique de Mike Scott est toujours magnifiée par une extrême humanité, et par la délicate sensibilité du personnage. Alors, devant cette sorte de bonheur apaisé qui se traduit si bien sur scène, on ne doit pas regretter l’époque où tant de démons habitaient cet homme… Même si, bien sûr, Medicine Bow, le seul moment électrique du set, The Whole of the Moon et This is The Sea, seuls rescapés de l’époque antérieure du groupe, auront été les plus beaux joyaux de cette soirée de fête… »