1990_04_Sinead_OConnor_Hammersmith_Odeon_Billet« Lorsque Sinéad apparaît dans l’obscurité, pieds nus et vêtue de sa robe virginale et monacale, on se retient de rire et on craint le pire. Cinq secondes plus tard, lorsque sa voix s’élève, sur un Feel So Different, on est prêt à pleurer de bonheur tellement le moment est sublime. Et le miracle se poursuit, se renouvelle aux moments les plus inattendus, les plus risqués : que l’on soit transporté aux nues sur le parfait et princier Nothing Compares To U, ou1990_04_Sinead_OConnor_Hammersmith_Odeon_08 sur les reprises calées et acoustiques du premier (et infiniment supérieur) album, ce n’est pas tout-à-fait une surprise… Mais que les titres nouveaux les plus banals trouvent cette force et cet envol, voilà qui est époustouflant. Pourtant Sinéad O’Connor a tout faux au départ : look craignos, requins de studio derrière elle, show ultra-professionnel (l’un des beaux éclairages jamais vus)… Comment fait-elle avec ce handicap pour faire surgir la beauté au coin de la moindre phrase, pour poignarder le cœur de chaque spectateur avec une telle précision ? La version de Stretched On Your Grave, seule avec un magnéto hip hop posé sur une chaise, se terminant sur une danse skinhead effrénée est probablement l’une des choses les plus profondément troublantes que j’ai pu voir et entendre dans ma vie de fan de  rock. On a le droit de se demander ce qui a pu transfigurer à ce point la gamine énervante t maladroite de naguère en une personnalité aussi rayonnante : « Feel So Different » ? Tu parles ! Même si le dernier mot, avec un Troy glaçant et cruel comme jamais, que Sinéad va hurler ce soir est : « LIAR !! », ce qu’elle nous offre sur scène, c’est une sublime vérité. »

1990_04_Sinead_OConnor_Hammersmith_Odeon_02La setlist (incomplète) du concert de Sinéad O’Connor :

feel so different (I do not want what I haven’t got – 1990)

emperor's new clothes (I do not want what I haven’t got – 1990)

i want your (hands on me) (The Lion and the Cobra – 1987)

you cause as much sorrow (I do not want what I haven’t got – 1990)

three babies (I do not want what I haven’t got – 1990)

black boys on mopeds (I do not want what I haven’t got – 1990)

the last day of our acquaintance (I do not want what I haven’t got – 1990)

nothing compares 2 u (Prince cover) (I do not want what I haven’t got – 1990)

jump in the river (Jump in the River EP – 1989)

Jerusalem (The Lion and the Cobra – 1987)

mandika (The Lion and the Cobra – 1987)

troy (The Lion and the Cobra – 1987)