1994 06 Nits Cigale 01« Vingt ans après leurs débuts et presque quinze ans après leur (modeste) explosion en France (Nescio...), les Nits semblent toujours les mêmes, voire toujours meilleurs. Leur dernier album, « dAdAdA » va être clairement l’album de l’été pour moi, tant il est rempli de mélodies – gaies ou mélancoliques – d’une perfection imparable. Et sur scène, eh bien, une fois de plus ce soir à la Cigale, je jurerais que personne ne les égale en énergie ni en joie de vivre...

A cinq sur scène, les Nits nous présentent la même formation, me semble-t-il que lors de la précédente tournée (« Ting » en 1992), le trio de base – Henk, Robert et Rob – étant renforcé par un bassiste et un perscussioniste-violoniste. Dans cette configuration, certaines chansons peuvent bénéficier d’un « gros son », ou tout au moins de plus d’amplitude qu’en version minimaliste habituelle : ce sera le cas par exemple du toujours sublime Sketches of Spain, dans une version particulièrement mémorable ce soir, avec une longue intro qui crée une sorte d’effet de suspense, et les percussions en plus... Le plus beau moment de la soirée sera pourtant, à mon avis, une chanson nouvelle, l’émouvant Mourir avant 15 ans, dans une version rallongée, qui prouve si besoin est que les Nits ont encore des classiques en réserve pour le futur... Le plus fort moment d’enthousiasme général sera, comme presque toujours, la dynamique version de l’immortel In the Dutch Mountains (avec en intro quelques mesures de Strawberry Fields Forever), jouée en final de set et avant les rappels.

Je me rends compte que je parle rarement du décor, alors que les sets des Nits se caractérisent presque toujours par une « mise en scène » aussi créative que belle : cette fois, le fond de la scène est décoré de cercles blancs de tailles différentes, sur lesquels sont projetés des images (par exemple des poissons pendant Whales of Tadoussac, ou de simples syllabes (« dA » pendant dAdAdA). Tout cela est comme toujours très simple, mais formidablement élégant et efficace...

Ah oui, j’allais oublier, ce soir, c’était l’anniversaire de Rob, alors on a tous chanter ensemble « Happy Birthday to You », et curieusement, cela ne m’a pas semblé forcé, ni démagogique, tellement au fil des années, les Nits sont devenus comme des amis fidèles... »

1994 06 Nits Cigale 02

Les musiciens des Nits sur scène :

Martin Bakker : bass

Henk Hofstede : guitars, vocals

Rob Kloet : drums

Peter Meuris : percussion, violin

Robert Jan Stips : keyboards