2010 11 Chk Chk Chk La Riviera Billet« !!! à la Riviera ? La nouvelle est surprenante, vu la notoriété pour le moins limitée de la bande de Sacramento, que l'on aurait mieux vue dans une petite salle "cosy". Je rêve bien entendu d’un nouveau "miracle Madrid", comme celui dont j’avais été témoin pour The Sounds, et leur set sold out… Mais, en arrivant à 19 h 15, seul dans la nuit glaciale, devant la Riviera, je commence à craindre que les organisateurs ne se soient plantés dans les grandes largeurs. Quand les portes s'ouvrent, à 20 h, nous sommes 3 à entrer : ça craint pour !!!, qui était quand même voici une paire d'années l'un des groupes les plus incendiaires qui soient, sur scène... A l'inquiétude engendrée par le temps qui a passé (un ex-batteur décédé, un nouvel album pas vraiment convaincant, et toujours pas de vrai succès) vient donc s'ajouter l'angoisse de la grande salle vide, qui risque de sonner le glas d'un concert que j'attendais depuis des semaines avec une excitation croissante. Car !!! sur scène, c'est la meilleure transcription musicale possible du sexe, une sorte de partouze funk et punk menée par un chanteur survolté – Nic Offer – qui offre au public l’opportunité de se livrer corps et âme à une transe musicale régulièrement parcourue d’orgasmes telluriques... Pas moins !

2010 11 Edredón La Riviera 01520 h 45 : un peu de retard déjà pour les teloneros, Edredón, un quintet de barbus espagnols qui vont s'employer pendant une trentaine de minutes à nous envoûter, nous hypnotiser, voire à nous faire danser. Deux claviers, deux guitares et une basse, pour une musique quasiment instrumentale, qui peut évoquer suivant les morceaux (il y en aura quatre, longs, en tout et pour tout) Air, le Krautrock, voire le King Crimson de la dernière période. Quelques échos de voix passée au vocoder, une rythmique entêtante qui monte de temps en temps en puissance, une basse qui pourrait loucher du côté de Peter Hook, sans sa puissance quand même, la musique de Edredón est loin d'être inintéressante, il lui manque seulement un petit quelque chose pour que l'impact physique, mental, soit celui recherché : un niveau sonore plus élevé aiderait certainement, mais c'est la punition habituelle réservée aux premières parties que ce son sage, trop sage.

21 h 40 : Etant entré le premier dans la salle, j’ai pu choisir tranquillement de me placer juste en face du guitariste, et bien m'en a pris, car j’ai pu juger sur pièces de l’importance fondamentale du jeu de Mario Andreoni dans la musique de !!! Ce soir, d’ailleurs, le son est fantastique, fort et percutant, et la Riviera se révèlera au cours des 80 minutes intenses qui vont suivre comme la toute meilleure salle de Madrid. Car le public est finalement venu, et si la salle est loin d’être comble, au moins il n’y a pas de grands espaces vides. Il y a par contre assez de place pour que tout le monde puisse danser à cœur joie. Le concert démarre sur AM/FM, intro « ambient » de « Strange Weather, Isn’t It ? »,

2010 11 Chk Chk Chk La Riviera 034et je me sens tout de suite rassuré : le traitement scénique sera fidèle à l’éthique du groupe, de la danse et de la transe ! Dès le second morceau, Wannagain Wannagain, Nic franchit comme un possédé la fosse et vient sur la barrière au contact du public, l’hystérie éclate de partout autour de moi, tout le monde connaît (déjà) les paroles et chante en chœur, les visages sont extatiques, les bras levés, je sens ce frisson divin des « grands concerts » me parcourir l’échine… C’est parti : !!! me paraît certes plus mûr que la dernière fois au Trabendo, Nic en particulier est moins déchiré, plus sous contrôle, plus dans l’offrande généreuse à ses fans, qu’il embrasse d’ailleurs régulièrement lors de ses plongées dans la foule, mais cette maturité et ce contrôle ne limitent en rien la puissance de feu hallucinante que le funk de !!! déploie régulièrement.

Oui, !!! reste bien l'un des spectacles les plus physiquement excitants qu'on puisse voir, une sorte d'incitation paillarde à la jouissance, une célébration des sens. Le plaisir sur les visages, les bras agités, les danses ridicules, les cris d'extase quand la musique s'envole (ce que !!! sait tellement bien faire !), tout cela témoigne de l’emprise exceptionnelle que le groupe exerce sur scène… La guitare de Mario tonne et tempête, puis s’envole dans des rythmiques irrépressibles. Par moments, la batterie, qui m’a semblée pourtant moins présente ce soir qu’autrefois - sauf quand un second, voire un troisième, percussionniste vient prêter main forte à la rythmique – est la pulsation de vie sur laquelle l’orgie sonore se déploie. Les musiciens de !!! sont d’un calme et d’une application qui tranchent avec l’histrionisme forcené de Nic Offer, et même la petite chanteuse / rappeuse black restera discrète, semblant moins dans le coup. Ce seront quand même les titres de « Myth Takes » qui porteront le concert à l’incandescence, et de All My Heroes Are Weirdos, Yadnus ou Heart of Hearts en final avant le rappel, je ne saurais dire après coup quels auront été les moments les plus forts, les plus beaux de la soirée. Nic est régulièrement perdu dans la foule - faisant évidemment paniquer le service d’ordre madrilène, peu habitué à ce genre d’excès - semblant vouloir entrainer individuellement chaque spectateur dans son enthousiasme. Et puis… et puis, les 10 dernières minutes (le rappel) ont été une conclusion parfaite, une incroyable montée d'adrénaline, un ascenseur sonique vers l'extase, entre les stridences free jazz des cuivres, deux ou trois batteurs simultanés, et surtout le tourbillon sublime de la guitare de Mario.

2010 11 Chk Chk Chk La Riviera 054Ouaouh ! On sort de là physiquement repu, avec cette joie profonde d’avoir une fois encore « rencontré » la musique, grâce à un groupe véritablement exceptionnel, certes peu connu et reconnu, mais qui réussit toujours à nous emporter plus loin que tous les autres, pourtant dotés de meilleures chansons, ou simplement plus « dans le coup ». Cette semaine, ce mois de novembre devraient être riches en émotions musicales (si mon emploi du temps professionnel me le permet), mais je sais déjà qu’il sera tout simplement impossible de battre !!! sur son terrain, la scène. »

 

La setlist du concert de !!! :

AM/FM (Strange Weather, Isn’t It? – 2010)

Wannagain Wannagain (Strange Weather, Isn’t It? – 2010)

The Most Certain Sure (Strange Weather, Isn’t It? – 2010)

Jamie, My Intentions Are Bass (Strange Weather, Isn’t It? – 2010)

Must Be the Moon (Myth Takes – 2007)

All My Heroes Are Weirdos (Myth Takes – 2007)

Steady As The Sidewalk Cracks (Strange Weather, Isn’t It? – 2010)

Yadnus (Myth Takes – 2007)

Me and Giuliani Down by the School Yard (A True Story) (Louden Up Now – 2004)

KooKooKa Fuk-U (!!! – 2001)

Heart of Hearts (Myth Takes – 2007)

Encore

?