1988_03_The_Rainmakers_Rex_Club_01« Il pleut à nouveau sur Paris ! Oui, car les faiseurs de pluie, The Rainmakers sont à nouveau au Rex Club, un an plus tard ! Le son est meilleur (le groupe a-t-il désormais plus de sous ?), bien que la voix de l’inénarrable Bob Walkenhorst soit à peu près inaudible tout au long du set, au moins d’où nous sommes placés. En tous cas, et ça on aime, la guitare de Steve Philips est très, très forte ce soir… A la limite du seuil de douleur pour nous, les fans, massés au premier rang !

Les chansons des Rainmakers sont toujours parfaites et l’énergie de nos lascars assez redoutable : pas une minute de repos, ni pour eux, ni pour nous ! Le tout nous donne un concert en tous points excitant, parce que la technique impressionnante des musiciens ne s’exerce jamais au dépens de la spontanéité des chansons : oui, c’est pour une fois un régal pour moi que de regarder de près le travail des mains d’un guitariste !

Oui, les Rainmakers savent donner du plaisir à leur public, savent jouer le « rock américain » comme peu de groupes en ce moment, et ils savent aussi – ce qui est rare – écrire ces petits textes malins, à la fois rebelles et bien amerloques, qui font la différence avec les autres groupes de « leur niveau »… Alors pourquoi étions-nous aussi peu nombreux ce soir à les applaudir et à s’éclater avec eux ? »

Photo de Jean-Pierre V. - Merci à lui !